La consultation

image_pdfimage_print


La consultation d’anesthésie est légale et obligatoire depuis 1994

Elle est réalisée 2 à 6 semaines avant le geste chirurgical ou l’accouchement.

Elle permet d’établir un dossier pour évaluer votre état de santé et choisir selon vos antécédents, un type d’anesthésie.

Au cours de la consultation et de la visite pré-anesthésique, vous serez informé(e) des différentes techniques d’anesthésie possibles et adaptées à votre cas. Vous pourrez poser toutes les questions que vous jugerez utiles à votre information. A cette occasion, vous serez amené(e) à exprimer vos préférences.

Le choix du type d’anesthésie sera prévu en fonction de l’acte opératoire, de votre état de santé et du résultat des examens complémentaires éventuellement prescrits. Les patients sont informés des moyens mis en œuvres pour combattre la douleur post-opératoire.

Le médecin qui pratiquera l’anesthésie ne sera pas forcément celui que vous aurez vu en consultation. Il disposera de votre dossier médical et en cas de nécessité, pourra choisir de modifier la technique prévue. Un document d’information vous est fourni lors de votre consultation.

Les médecins anesthésistes exercent dans plusieurs spécialités chirurgicales mais ont tous une ou plusieurs « surspécialités » (chirurgie robotique, obstétrique…)

Au  bloc opératoire, les patients sont pris en charge par un médecin spécialisé en anesthésie réanimation et un infirmier anesthésiste diplômé d’État.
L’anesthésie est effectuée dans la salle d’opération, l’anesthésie locorégionale peut être initiée en salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI ou « salle de réveil »). A l’issue de l’intervention, tous les patients passent en SSPI ou la surveillance est maintenue une ou plusieurs heures jusqu’à ce qu’ils puissent retourner dans leur service d’hospitalisation en toute sécurité.
Le traitement de la douleur est ajusté pendant cette période et prescrit pour les 24 premières heures post-opératoires.

A l’issue de cette surveillance, 4 possibilités d’hospitalisation existent en fonction de la gravité de la chirurgie et de l’état du patient :

  • retour dans le service d’hospitalisation directement,
  • hospitalisation dans l’Unité de Soins Continus pour surveiller de manière plus précise l’évolution post-opératoire,
  • hospitalisation en Réanimation dans les chirurgies lourdes ou pour des patients ayant plusieurs pathologies pré-existantes,
  • surveillance une nuit dans l’unité de surveillance post-interventionnelle.

Habituellement, le mode d’hospitalisation post-opératoire vous est précisé lors de la consultation d’anesthésie pour vous y préparer et pour permettre à votre famille de vous rendre visite dans les suites de l’intervention.

Prendre un rendez-vous en ligne E-paiement
Trouverun médecin