Présentation

image_pdfimage_print

L’obésité : qu’est-ce que c’est ?

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’obésité se caractérise par «une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé».

Comment définit-on l’obésité ?

Le seuil de poids qui définit l’obésité repose sur la notion médicale de risque de mortalité engendré par l’excès de poids. Pour caractériser l’obésité, on utilise l’Indice de Masse Corporelle (IMC) qui se calcule en divisant le poids (en kg) par la taille (en m) au carré.
La valeur normale est de 20 à 25 chez l’homme et de 19 à 24 chez la femme.
L’OMS a défini l’obésité en fonction de l’indice de masse corporelle selon la classification suivante :

  • Surcharge pondérale ou embonpoint pour un IMC situé entre 25 et 29,9
  • Obésité pour un IMC qui égale ou dépasse 30
  • Obésité morbide pour un IMC qui égale ou dépasse 40.

Des causes multiples

L’obésité résulte d’un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et dépensées.
Les causes du déséquilibre énergétique initial lié à l’obésité sont plus ou moins bien connues :

  • des apports alimentaires trop riches en sucres et en lipides, des rythmes alimentaires déstructurés avec grignotage en dehors des repas et des troubles du comportement alimentaire.
  • la sédentarité et une activité physique faible.
  • les facteurs génétiques semblent déterminants. Il existe une prédisposition génétique à prendre du poids plus facilement dans certaines familles.
  • les facteurs psychologiques : tendance dépressive, troubles du comportement alimentaire.
  • les styles de vie actuels avec réduction de l’activité physique, évolution des modes alimentaires, milieu de vie peu propice à du transport actif (marche, vélo).

Conséquences

L’obésité peut accroître le risque de plusieurs maladies chroniques comme :

  • les maladies cardio-vasculaires : troubles coronariens, accidents vasculaires cérébraux,
  • l’insuffisance cardiaque,
  • le diabète,
  • les troubles musculo-squelettiques, en particulier de l’arthrose,
  • certains cancers hormonodépendants ou liés au système digestif.

Les troubles de la ventilation sont très fréquents en cas de surpoids ou d’obésité. Beaucoup d’obèses sont essoufflés lorsqu’ils fournissent un effort (dyspnée).
Les personnes obèses sont à risque de présenter des apnées du sommeil, c’est-à-dire des arrêts spontanés de la respiration qui surviennent pendant le sommeil, plusieurs fois par heure.
Par ailleurs, l’obésité a des effets sur la production d’hormones sexuelles.

Prendre un rendez-vous en ligne E-paiement
Trouverun médecin