Journées de prévention des accidents du travail les 2 et 3 octobre à l’attention du personnel

image_pdfimage_print

La prévention des risques et la réduction des maladies professionnelles et des accidents du travail est un enjeu de taille pour chaque établissement de santé, avec des conséquences sur les coûts et l’organisation.
Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph a engagé depuis près de 10 ans une politique active pour réduire ces risques.
Le Département de la prévention des risques professionnels comprend 3 personnes à temps plein et a notamment conçu des outils de formation de prévention des troubles musculo-squelettiques dorénavant intégrés au programme régional porté par l’INRS et la CNAMTS.
En organisant pour la première fois deux journées de prévention à l’attention de son personnel, le GHPSJ réaffirme cet engagement avec les objectifs de réduire ces risques et aussi de promouvoir une culture de prévention et valoriser les actions internes réalisées en ce sens.
Plusieurs ateliers didactiques seront articulés autour des thématiques illustrant ces risques. Les accidents de trajet (transports en commun, 2 et 4 roues, …) représentent par exemple 40 % des jours d’arrêt de personnel du GHPSJ sur une année.

Jean-Philippe Sabathé, ergonome de formation et responsable du Département de la prévention des risques professionnels au sein du GHPSJ précise : « Auparavant, la prévention des risques professionnels se résumait souvent à une seule personne. Le GHPSJ, de par sa taille et son statut d’hôpital privé à but non lucratif, n’a pas d’équivalent en France pour la prise en charge de ces risques. Notre département comporte 3 personnes à temps plein et la Direction Générale nous donne pleinement les moyens pour mettre en place une politique efficace ».

• Les accidents de trajet liés au déplacement

L’atelier sera animé par des conférences de la Sécurité Routière. Et deux simulateurs (pour les 2 et 4 roues) donneront les reflexes de bonne conduite en région parisienne.
Jean-Philippe Sabathé explique: « Les accidents sur le trajet du travail représentent 40 % de l’ensemble des jours d’arrêt du personnel sur une année. Ce qui entraine aussi une réorganisation en interne, surtout quand ces jours d’arrêt sont longs ».

• La promotion de la culture de prévention comme outil managérial

Le département de la prévention des risques professionnels a conçu et réalisé un jeu de cartes des 7 familles qui sera donné à l’ensemble du personnel pour se familiariser de façon ludique aux types de risques professionnels. Pour aller plus loin, un kit didactique complétant ce jeu sera destiné à chaque manager qui en organisant chaque semaine « la minute sécurité » auprès de ses équipes, s’appuiera sur ce kit pour donner des explications sur la prévention des risques, sur la base d’accidents réels ayant eu lieu au sein de l’hôpital.

• Les accidents par exposition au sang : des lunettes de sécurité adaptées à la vue pour le bloc opératoire et un MOOC (formation en ligne) destiné aux étudiants en médecine

Pour protéger le personnel soignant lors des activités chirurgicales, le GHPSJ a fait appel à un fabriquant expert pour concevoir des lunettes de sécurité avec des verres ne produisant pas de buée et au design esthétique. Une paire de lunettes de sécurité et adaptée à la vue est aussi prévue pour le personnel portant déjà des lunettes de vue. Ce coût est supporté par le GHPSJ et permet à ces personnes de bénéficier d’un confort optimal lors des activités chirurgicales.
Les accidents d’exposition au sang (AES), principalement par voie percutanée (piqûres, coupures…) peuvent être aussi responsables de la transmission de maladies infectieuses chez le personnel soignant, notamment le VIH et les virus d’hépatites VHB et VHC. La cible prioritaire à sensibiliser sur ces risques est l’étudiant en médecine car rien n’est prévu dans leur formation sur la prévention de ces risques. Le service de réanimation a conçu un MOOC sous forme de présentation interactive, accompagné par le département prévention des risques professionnels.
Jean-Philippe Sabathé explique : « Si ces accidents entrainent peu d’arrêts de travail, nous restons vigilants sur leur prévention, notamment auprès de nos internes ».

• La prévention des TMS (troubles musculo-squelettiques)

Le GHPSJ s’investit depuis près de dix ans dans la prévention des TMS chez les personnels soignants. Il conçoit des outils de formation de prévention (avec des vidéos) qui ont été intégrés au programme régional porté par l’INRS et la CNAMTS.
Ces TMS, causés par la manutention des patients et des charges inertes (cartons etc), peuvent être évités avec des outils d’aide à la manutention et grâce à une démarche de soin centrée sur le Soin de Manutention qui intègre les tapis de rehaussement, lèvemalades sur rail ou au sol, verticaliseurs et autres équipements adaptés au travail …
Des vidéos didactiques sur la prévention des TMS et les risques d’exposition au sang sont aussi proposées au personnel.
Jean-Philippe Sabathé précise : « Notre approche est globale et ne se limite pas aux seules techniques de portage. Cette démarche a été reprise dans le programme régional porté par l’INRS et la CNAMTS et illustre l’engagement et l’expertise du GHPSJ dans ces pratiques ».

• La prévention des agressions : l’Aïkido enseignée aux Urgences

Les agressions vis à vis des personnels de santé et des tiers ont malheureusement lieu dans tous les services médicaux.
Sur la base du volontariat, des formations d’Aïkido (de 45 mn) sont proposées aux équipes du service des Urgences une fois par semaine pour travailler par exemple sur les postures d’esquive. Ces formations seront ensuite proposées aux autres pôles de santé, y compris les salles de naissance.

 

Lire le communiqué

Publié dans Accueil, Presse, Presse 2018
Prendre un rendez-vous en ligne E-paiement
Trouverun médecin