Mars bleu : mobilisation contre le cancer colorectal

image_pdfimage_print

MARS BLEU : Mobilisation contre le cancer colorectal

Journée Portes Ouvertes le lundi 12 mars 2018 de 10h00 à 16h00

Le dépistage organisé de 50 à 74 ans encore trop peu pratiqué

L’équipe du service de gastro-entérologie du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph se mobilise cette année encore pour informer et sensibiliser le public à l’importance du dépistage du cancer colorectal :

A l’occasion de cette journée, le public est invité à participer aux ateliers animés.
A noter que pour la première fois, une visite virtuelle à l’intérieur du côlon sera effectuée à l’aide de lunettes.

Le dépistage organisé permet de détecter les cancers à un stade précoce …et de les guérir

Avant son apparition, le cancer colorectal est souvent précédé d’une lésion bénigne appelé polype, qui se développe généralement pendant plusieurs années pour devenir une tumeur maligne. Le dépistage de ces lésions a fait preuve de sa fiabilité.

Il repose sur :
– le test Immunologique dans les selles (à faire chez soi) en l’absence de facteurs de risque
– sur la coloscopie en présence d’antécédents personnels et familiaux de cancer colorectal ou de signes cliniques alarmants.

Le bénéfice des techniques endoscopiques chirurgicales avancées : la dissection sous muqueuse

90% des polypes détectés par coloscopie font moins de 20 mm et peuvent être retirés par des techniques conventionnelles. Pour les polypes plus volumineux, une nouvelle technique peut être envisagée. « Certains polypes plus volumineux et plus à risque de cancer nécessitent l’utilisation de techniques endoscopiques avancées, telle que la dissection sous muqueuse », explique le Dr Damien Levoir, gastroentérologue au GHPSJ. « Cette technique récente, actuellement maîtrisée par moins de 5 gastroentérologues en Ile de France, peut être pratiquée dans l’œsophage, dans l’estomac et dans le colo-rectum et a la particularité de présenter des conséquences fonctionnelles moindres, sans douleur post opératoire, et une durée d’hospitalisation plus courte », ajoute le Dr Yann Le Baleur qui pratique cette technique au Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph depuis quelques mois.
Le GHPSJ est référent désigné par l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour la réhabilitation améliorée après chirurgie colorectale.

Lire le communiqué

 

Publié dans Accueil, Presse, Presse 2018
Prendre un rendez-vous en ligne E-paiement
Trouverun médecin