Un hôpital à la pointe de l’innovation dans la prise en charge de la douleur

image_pdfimage_print

Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) s’est récemment doté de moyens innovants pour assurer une prise en charge optimale de la douleur, qu’elle soit chronique ou ponctuelle.
La technique du dry needling, très peu pratiquée en France, consiste à stimuler un point gâchette du muscle douloureux avec une aiguille et permet de diminuer les douleurs chroniques et d’améliorer la mobilité.
Le second dispositif est un programme de réalité virtuelle avec des expériences visuelles et auditives en 3D diffusées sur un casque. Le GHPSJ est d’ailleurs le seul établissement en France à proposer cet outil à des patients en consultation aux urgences.
Enfin, l’application de relaxation musicale Music Care est désormais utilisée en oncologie. Elle sera bientôt disponible au service des urgences et en pré-opératoire.

Le dry needling ou « aiguille sèche »

Pratiquée par peu de professionnels en France, dont deux au GHPSJ et une vingtaine en libéral, cette technique consiste à stimuler un point gâchette par une aiguille très fine et sèche de type acupuncture, permettant au muscle de diminuer sa contraction et ainsi de diminuer les douleurs. L’aiguille est introduite dans le muscle jusqu’à atteindre la profondeur nécessaire pour le traitement de ce point.
Une secousse musculaire aussi nommée “Twitch” peut survenir et correspond à la stimulation de ce point par l’aiguille. Ce traitement a pour objectif de diminuer les douleurs référées et d’améliorer la mobilité. Il s’adresse aux patients souffrant de douleurs chroniques et invalidantes, à la cause parfois non expliquée et avec des signes qui peuvent être non-visibles à l’échographie et à la radiographie (syndrome de douleur myofasciale, céphalées/migraines).
Même si elle utilise des aiguilles d’acupuncture, le dry needling n’est en rien de l’acupuncture, et s’adresse uniquement au système musculaire.

La réalité virtuelle contre la douleur aux urgences

Premier hôpital à proposer à ses patients un programme de réalité virtuelle au sein du service des urgences, le GHPSJ expérimente un logiciel d’expériences visuelles et auditives en 3D, conçues pour lutter contre la douleur et l’anxiété. Le patient se projette dans le paysage de son choix grâce à un casque de réalité virtuelle connecté à un ordinateur.
« Cet outil apporte du confort au patient en permettant une diminution de son anxiété et de ses doses d’antalgique. Il est utilisé au cours de certains actes douloureux et/ou anxiogènes, comme l’ablation de drain, des soins de pansements,… », explique le Docteur Olivier Ganansia, chef de service des urgences.

La musique contre la douleur

Pratique encore peu démocratisée, Music Care est une application de relaxation musicale disponible depuis peu en hôpital de jour en oncologie, et ce grâce à une collecte de dons.
Les patients, qui bénéficient gratuitement de cet outil choisissent le programme musical qu’ils souhaitent écouter. Celui-ci favorise la relaxation et l’apaisement recherchés. L’application est utilisée depuis avril 2018 au Centre de la douleur du GHPSJ.
« Music Care est utilisée à but anxiolytique ou antalgique, en prévention de certains gestes La douleur en France douloureux et dans la douleur chronique », explique le Dr Marguerite D’Ussel, responsable de la consultation douleur chronique. Les patients peuvent poursuivre le soin à domicile en téléchargeant l’application. Music Care sera disponible en novembre aux services des urgences, en pré-opératoire et aussi pour certaines opérations chirurgicales effectuées en ambulatoire.

Le programme de la Journée de 11h à 15h00

Trois espaces pour :
• “Ressentir” avec des boites pour simuler et reconnaître les différents types de douleur
• Partager avec des posters d’information et de la documentation
• Echanger avec l’Association Francophone pour Vaincre les Douleurs (AFVD)
• Tester l’application Music Care

Dr Marguerite D’Ussel, responsable de la consultation douleur chronique du GHPSJ, sera présente pour répondre aux questions du public.

Lire le communiqué

Publié dans Accueil, Presse, Presse 2018
Prendre un rendez-vous en ligne E-paiement
Trouverun médecin