Un plateau technique dédié à la proctologie sans équivalent en France

image_pdfimage_print

Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph inaugure le 19 mars un plateau technique dédié à l’institut de proctologie. Ce plateau permet d’optimiser le parcours du patient en ambulatoire avec la mise en place du parcours « sortie directe ». En effet, 80 % des patients opérés en proctologie le sont déjà en chirurgie ambulatoire.
Cette inauguration est aussi l’occasion de rappeler l’excellence du GHPSJ dans la spécialité de la proctologie médico-chirurgicale. Cette excellence est le fruit d’une exception française puisque l’Institut de proctologie du GHPSJ fondé en 2009 est issu de la création du premier service de proctologie médico-chirurgicale en France dans les années 60.
Cet institut est une référence en France et à l’étranger, à la fois pour les patients et les professionnels de santé. Tous les proctologues y ont – et c’est unique et inhérent à l’école de proctologie « à la française » – la double compétence médico-chirurgicale.

Un nouveau plateau technique

Ce plateau technique agrandi regroupe dorénavant 4 salles d’endoscopie et de fibroscopie, 2 salles de blocs chirurgicaux en proctologie, 1 salle de réveil (SSPI). Ce plateau permet au patient d’aller à pied au bloc et, pour les endoscopies/fibroscopies et une partie des interventions chirurgicales en proctologie, de faire tout son parcours au même endroit (accueil administratif, vestiaires, vérification du dossier par l’infirmière, bloc, salle de réveil, salon de sortie, sortie administrative …), ce qui constitue un vrai confort pour lui.

La création du parcours « sortie directe »

Un parcours raccourci

80 % des patients opérés en proctologie le sont en chirurgie ambulatoire. Mais la nouveauté est la création du parcours « sortie directe » concernant 20 % de ces patients. Le patient passe directement de la salle de réveil au salon de sortie (aptitude à la rue), sans passer par le box individuel dévolu à toute unité de chirurgie ambulatoire.
L’objectif du GHPSJ est de développer ce parcours ultra court qui comporte des temps de surveillance rapide tout en conservant la sécurité des soins. Ce parcours rapide est bien entendu réservé seulement à certains patients (traitement des condylomes, fistules, …).
En amont, le temps d’attente est encore raccourci par une convocation au plus près de l’heure de passage au bloc via un envoi d’un SMS de convocation la veille de l’intervention. Ce SMS automatique permet aussi de rappeler les consignes au patient (jeun, accompagnant obligatoire, etc..) et donc de sécuriser le parcours.

Un accompagnement personnalisé qui rassure le patient

Une cellule d’infirmières dédiée assure le suivi infirmier tout au long du parcours. Le jour de la consultation d’anesthésie, une infirmière explique au patient l’intervention, les soins post opératoires et répond à toutes ses questions. Elle lui laisse le numéro de la cellule que le patient peut joindre à tout moment en semaine avant ou même bien après son intervention. Le lendemain de l’intervention, le patient reçoit un SMS qui, en fonction de ses réponses, déclenche, en cas de douleurs/saignements/ nausée ou vomissement, un appel alertant les mêmes infirmières rencontrées en consultation. Elles répondent à ses questions concernant la douleur et les soins et peuvent le diriger vers le chirurgien ou le médecin traitant si besoin.

Un service de proctologie de pointe en France

L’Institut de proctologie est n°1 en France avec 3000 à 4000 patients opérés chaque année, dont 80 % en chirugie ambulatoire.
L’équipe comprend 13 praticiens séniors (tous médecins et chirugiens), 3 assistants, 4 à 5 internes, 2 externes et de nombreux stagiaires. Vient s’y ajouter une équipe d’infirmières (en consultation, chirurgie ambulatoire et hospitalisation classique).

Un institut de référence … historique et tourné vers l’avenir

Point de départ de la proctologie médico-chirurgicale « à la française », cet institut a fait – et fait – école partout dans l’Hexagone (Bordeaux, Toulouse, Nantes, Montpellier, Lyon, Grenoble, Marseille, Reims, Nancy, etc …).
«  Nous sommes les héritiers de Jean Arnous (1908 – 1981) et Ernest Parnaud (1922 – 2013) qui ont créé ce centre qui une référence à la fois pour les professionnels de santé qui viennent s’y former … et aussi pour les patients. Nous sommes le service qui accueille le plus de patients internationaux au GHPSJ » explique le Dr Vincent de Parades, chef du service de proctologie.

Les points forts et les spécificités de l’institut de proctologie

  • Une prise en charge globale, médicale et chirurgicale des maladies de l’anus et du rectum. Comme la spécialité a la particularité de concerner gastroentérologues, dermatologues, gynécologues mais aussi oncologues, kinésithérapeutes ou psychiatres, l’institut prend en charge les troubles de la statique pelvienne, les troubles de la continence, les lésions ano-périnéales de la maladie de Crohn et les cancers de l’anus et du rectum, en collaboration avec les services de Gastro-entérologie, de Chirurgie digestive, de Gynécologie, d’Urologie, d’Imagerie médicale et d’Oncologie.
  • La pathologie la plus fréquemment traitée est la pathologie hémorroïdaire : le centre est notamment spécialisé dans la chirurgie hémorroïdaire mini-invasive. Les autres pathologies sont les suppurations anales, les fissures anales, les lésions ano-périnéales de la maladie de Crohn, les pathologies tumorales etc …
  • Les techniques les plus innovantes y sont pratiquées avec par exemple les techniques de cicatrisation post-opératoire (VAC thérapie). C’est notamment le seul centre à pratiquer le traitement par laser de la pathologie hémorroïdaire et des fistules complexes (FiLaC ®).
  • Une prise en charge optimale de la douleur post-opératoire.
  • Une prise en charge des urgences proctologie 7j/7, avec l’accueil de 10 à 20 patients chaque jour sans rendez-vous.

Lire le communiqué

Publié dans Accueil, Presse, Presse 2018
Prendre un rendez-vous en ligne E-paiement
Trouverun médecin