COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

Journée nationale de l’audition

A l’occasion de la Journée nationale de l’audition, les équipes du service ORL de l’Hôpital Paris Saint-Joseph se mobilisent pour informer le grand public sur les troubles de l’audition et les solutions d’appareillages et de prothèses auditives.
Les audioprothésistes exerçant à l’Hôpital Paris Saint-Joseph seront notamment présents pour répondre aux questions du public et présenter les différentes solutions auditives actuelles. La recherche dans ce domaine est très active et les récents progrès technologiques ont permis d’améliorer les performances des aides auditives et des implants.

Les séniors les plus touchés

La surdité et les troubles de l’audition ne cessent de progresser avec l’âge. En sont affectés 6% des 15-24 ans, 9% des 25-34 ans, 18% des 35-44 ans et 65% des plus de 65 ans.
Les origines peuvent être génétiques ou acquises au cours de la vie, suite à des traumatismes acoustiques, des maladies (otites chroniques dans environ 20 % des cas, tumeurs, etc.), des accidents (plongée) ou encore des toxicités médicamenteuses. La presbyacousie est une perte de l’audition progressive liée à l’âge, qui apparaît le plus souvent à partir de 50-60 ans. Si ce phénomène est normal, au même titre que la presbytie pour les yeux, il est important de ne pas la négliger et la prendre en charge le plus rapidement possible, pour ne pas s’isoler.

Des conséquences sur la vie sociale et le déclin cognitif

Les pertes auditives entraînent des conséquences variables sur la vie sociale. Chez les personnes de plus de 65 ans, une perte d’audition est associée à un déclin cognitif (altération de la mémoire, des capacités d’attention ou encore de l’utilisation de certains éléments de langage).
Par ailleurs, on distingue les surdités moyennes et profondes : les surdités moyennes ont un impact négatif sur les apprentissages scolaires, le développement cognitif et l’adaptation sociale. Les surdités profondes ne permettent pas l’acquisition du langage oral et peuvent entrainer un isolement social progressif.

Au programme de la journée

Des stands d’information sur les appareillages, prothèses auditives
Des conférences

  • 13h00 : « Les troubles de l’audition » par le Dr Elisabeth Sauvaget, chirurgien ORL, HPSJ
  • 13h30 : « Présentation sur l’appareillage auditif, les types d’appareils, les modalités de remboursement » par des audioprothésistes

Lire le communiqué

2020-03-09T16:17:50+01:00
Go to Top