window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-64042979-1');

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

Cancer du poumon

Cancer du poumon2020-09-22T11:28:15+02:00

Le cancer du poumon constitue la première cause de mortalité par cancer.

Il est essentiellement lié au tabac, il peut toucher les femmes comme les hommes. La prise en charge du cancer du poumon repose sur une prise en charge pluridisciplinaire extrêmement organisée.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur des examens d’imagerie thoracique, tels que le scanner du thorax, et sur la fibroscopie bronchique qui permet de faire des prélèvements. Un bilan initial très complet doit être réalisé afin de déterminer au mieux les choix du traitement.

Prise en charge

L’activité d’oncologie thoracique est sous la responsabilité du Pr Jean Trédaniel.

Il travaille en étroite collaboration avec l’équipe de pneumologie HPSJ dirigée par le Dr Sergio Salmeron, la cancérologie thoracique de Gustave Roussy dirigée par le Pr Benjamin Besse et le Dr David Planchard, et les équipes de chirurgie thoracique de l’Hôpital Marie-Lannelongue, premier centre français de chirurgie du cancer du poumon.

Cet ensemble constitue le premier centre de lutte anti-cancer d’Europe, l’Institut d’Oncologie Thoracique (IOT), permettant une prise en charge intégrée et optimale du cancer du poumon et de tous les cancers de la cage thoracique.

L’IOT permet de proposer aux patients un parcours de soins d’excellence personnalisé allant du dépistage aux traitements les plus innovants disponibles (chirurgie minimale invasive, thérapeutiques ciblées, thérapeutiques guidées par l’image, radiothérapie stéréotaxique).

Notre équipe pluridisciplinaire met tout en œuvre pour prendre en charge le plus rapidement possible toute suspicion de cancer du poumon.

Go to Top