Traitement endoscopique de l’hypertrophie bénigne de la prostate : Record volumétrique mondial à l’Hôpital Paris Saint-Joseph

Le service de chirurgie urologique de l’Hôpital Paris Saint-Joseph, dirigé par le Professeur Xavier Durand, réalise un record mondial de volume en traitant une prostate de 696 ml grâce à la technique d’énucléation prostatique au laser Holmium (HoLEP). L’équipe repousse ainsi les limites de cette chirurgie endoscopique de pointe.

L’hypertrophie bénigne de la prostate

L’hypertrophie bénigne de la prostate (ou adénome de la prostate) est la pathologie prostatique la plus courante. Elle touche près de 60% des hommes de plus de 50 ans, un chiffre qui monte à 90% pour les patients de plus de 80 ans. Cette pathologie, comme le précise le Pr Xavier Durand, chef du service de chirurgie urologique de l’Hôpital Paris Saint-Joseph « induit des troubles urinaires à type besoins impérieux et fréquents d’uriner, même la nuit, accompagnés d’un jet faible, et de difficultés de vidange vésicale ou de nécessités de poussées ». Ces symptômes, peuvent avoir un retentissement social et s’aggraver. L’adénome peut aussi provoquer des complications telles que des infections urinaires, des rétentions d’urines, des calculs vésicaux, et à un stade ultime, une insuffisance rénale. Les traitements médicamenteux sont proposés en première intention et permettent de maîtriser les symptômes. Toutefois, lorsque des complications apparaissent ou quand les traitements médicaux ne sont plus suffisants, le traitement chirurgical est indiqué.

Une technique innovante qui est poussée dans ses extrêmes

Pratiquée pour la 1ère fois en France en 2008 par le Pr H. Baumert à l’Hôpital Paris Saint-Joseph, l’Holmium Laser Enucleation of the Prostate (HoLEP) est une technique de pointe validée par les sociétés savantes françaises et internationales, pour le traitement chirurgical de l’adénome de la prostate. Cette intervention soustrait le patient aux risques de complications évolutives de l’adénome en présentant trois avantages majeurs. Tout d’abord, la durée d’hospitalisation et de convalescence est plus courte notamment car la technique occasionne moins de saignements. Autre intérêt par rapport à la technique classique de « grattage » (résection transurétrale de prostate) qui met la prostate en copeaux du fait de son caractère complet, l’HoLEP réduit le risque de repousse et de récidive à long terme. Enfin, cette technique permet de passer, y compris pour les volumes importants, par les voies naturelles, évitant l’incision cutanée et la morbidité pariétale qui s’associe à la technique adénomectomie voie haute. Cette technologie HoLEP est aujourd’hui utilisée dans le service pour le traitement de l’immense majorité des hypertrophies de prostate quelle qu’en soit le volume. L’équipe du service de chirurgie urologique de l’Hôpital Paris Saint-Joseph démontrent aujourd’hui qu’il est possible d’aller au-delà des limites habituelles.

Une opération historique

Le 30 avril 2021, l’équipe de chirurgie urologique de l’Hôpital Paris Saint-Joseph prend en charge un patient avec une prostate ‘’historiquement grosse’’. « Ceci est tout à fait exceptionnel et a été un vrai défi thérapeutique » indique le Pr Xavier Durand. « C’est la première fois qu’une hypertrophie de ce volume est prise en charge à l’Hôpital Paris Saint-Joseph et c’est également la plus volumineuse selon la littérature scientifique par voie endoscopique », ajoute le Pr Xavier Durand. L’opération, réalisée avec la technique de l’HoLEP par le Dr Shahed Borojeni, urologue du service spécialisé dans la prise en charge de cette pathologie, est également une première mondiale par rapport au volume à extraire. « Cette technologie, marque de fabrique de l’Hôpital Paris Saint-Joseph, a été poussée à son maximum lors de cette intervention historique et a permis de définir de nouveaux horizons ». Cette opération est une prouesse technique qui sera très prochainement soumise à des revues scientifiques pour partager cette expérience et montrer que l’avenir de la prise en charge de l’hypertrophie bénigne de la prostate passera quel que soit le volume de celle-ci par la technique de l’HoLEP, pour laquelle l’Hôpital Paris Saint-Joseph se positionne comme précurseur depuis maintenant plus de 10 ans.

À propos du service urologique de l’Hôpital Paris Saint-Joseph

Le service de chirurgie urologique de l’Hôpital Paris Saint-Joseph est centre de référence français, parmi les premiers pour le nombre d’interventions au laser de l’hypertrophie bénigne de la prostate (plus de 400 énucléation prostatique au laser /an), qu’il pratique depuis 12 ans déjà. Désormais, la prise en charge y est optimisée, au travers d’un « Parcours de soins en 36h de la chirurgie de l’adénome prostatique », pour le confort et la sécurité des patients.

Lire le communiqué

2021-06-17T16:17:33+02:00
Go to Top