Journée Portes Ouvertes « Diabète et hypertension : la nécessité de l’auto mesure pour une meilleure prise en charge »

Journée Portes Ouvertes « Diabète et hypertension : la nécessité de l’auto mesure pour une meilleure prise en charge »

A l’occasion de la journée mondiale du diabète, le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ) organise une journée portes ouvertes pour sensibiliser le grand public sur le diabète et l’hypertension artérielle, deux maladies chroniques « silencieuses » qui forment une association malheureuse très fréquente.
Les équipes du service de diabétologie du GHPSJ proposeront des ateliers d’information et de dépistage du diabète et de l’HTA (Hypertension artérielle). Ces équipes font partie du pôle cardio-neuro vasculaire et métabolique pour une prise en charge globale et pluridisciplinaire du patient.
Le GHPSJ a par ailleurs été labellisé en 2019 Centre d’excellence en HTA (Hypertension artérielle) par l’European Society of Hypertension : il est aussi l’un des rares établissements hospitaliers d’Ile-de-France à avoir mis en place une consultation dédiée.

Prévenir les complications cardiovasculaires du patient diabétique

Sur le long terme, l’exposition à l’hyperglycémie provoque des complications chez les patients diabétiques, atteignant l’appareil cardiovasculaire (infarctus du myocarde, artérite et accident vasculaire cérébral), le système nerveux périphérique (troubles de la sensibilité des membres inférieurs) et les différents organes tels que le rein. Le risque cardiovasculaire des personnes
diabétiques est multiplié par un facteur 2 à 3 par rapport à la population globale.
Parmi les autres facteurs de risque : le surpoids ou l’obésité observés chez 80% des patients, l’hypertension artérielle observée chez les ¾ des patients, la dyslipidémie très fréquente, mais aussi le tabac, le stress, les apnées du sommeil…
Dr Olivier Dupuy, chef de service de diabétologie du GHPSJ, commente « Le patient diabétique peut pourtant éviter les complications cardiovasculaires. Les conseils d’hygiène de vie s’appliquent à la fois au patient diabétique et au patient hypertendu : éviter les aliments déjà préparés riches en sucre, en sel et en calories, ne pas resaler ses plats, privilégier l’activité physique régulière, arrêter le tabac. »

Le patient pleinement acteur grâce à l’auto surveillance

L’auto surveillance permet de contrer « l’effet blouse blanche», un phénomène bien connu du monde médical : la pression sanguine s’élève de manière artificielle lorsqu’elle est mesurée par un professionnel de santé, mais revient à la normale dès que le patient sort du cabinet. Pour bien mesurer sa tension, le patient diabétique doit suivre la règle de 3 x 3 : trois mesures de la tension le soir et le matin pendant trois jours de suite, et ce 3 fois/an et à des moments cruciaux tels que le changement de traitement médicamenteux. Cette auto mesure peut être réalisée une semaine avant la consultation chez le médecin.
Dr Olivier Dupuy explique « L’auto mesure régulière a le mérite de détecter une hypertension. Le mieux est d’investir dans un appareil de mesure de la tension avec un brassard huméral, selon les recommandations de la Société Française d’Hypertension Artérielle.

Au programme de la journée

Des Ateliers de dépistage de 10h à 17h
Des professionnels de santé permettront à chacun de mesurer sa glycémie (prélèvement d’une goutte de sang prise en général au bout du doigt déposée sur une bandelette et analysée par un lecteur de glycémie) et sa tension artérielle. Des conseils seront prodigués pour bien effectuer ces auto mesures.
Quelques chiffres en France
− 3,7 millions de personnes sont traitées pour leur diabète (soit 5,4% de la population)
− 12 millions de personnes souffrent d’hyper tension artérielle
− Les ¾ des patients diabétiques sont hypertendus
− 21 000 patients diabétiques meurent chaque année de complications cardiovasculaires

Deux conférences animées par le Dr Dupuy, chef de service de diabétologie du GHPSJ :
• à 11H « Diabète et HTA, les problèmes de la prise en charge »
• à 14H « Les outils de mesure de la pression artérielle chez le diabétique

Lire le communiqué

2019-11-07T15:46:04+01:00
Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis. Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Modifier les réglages
Ok

Avertissement relatif aux cookies

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis.
Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Consulter nos Mentions légales - Politique de Protection des Données

Avertissement relatif aux extensions de tierce partie

Ce site utilise des services de tierce partie, dont des cartes Google Maps et des vidéos Youtube intégrées. Décochez les cases des services que vous ne voulez pas utiliser, et cliquez sur OK pour enregistrer vos réglages. Note : l'enregistrement de ces réglages utilise un cookie valable 30 jours ; pour accéder à nouveau à ces réglages une fois ceux-ci enregistrés, supprimez le cookie lié à ce site et nommé privacy_embeds.