window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-64042979-1');

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

La Fondation Hôpital Saint Joseph et GE Healthcare s’associent dans un projet de création d’un laboratoire de R&D

La Fondation Hôpital Saint Joseph et GE Healthcare s’associent dans un projet de création d’un laboratoire de R&D qui valorisera l’impact des technologies digitales sur le parcours de soins

  • Par le développement continu du parc d’équipements d’imagerie médicale de la Fondation sur 6 ans.
  • Par l’association de la recherche et l’application de l’intelligence artificielle permettant de déployer les solutions ainsi générées sur un modèle économique innovant

L’accord porte à ce stade sur des projets de recherche dans deux secteurs clés de développement de la performance d’un établissement de santé : l’optimisation combinée des blocs opératoires et des lits d’aval – potentiel impact sur les horaires de convocation des patients de l’Unité de Chirurgie Ambulatoire ; le suivi des conséquences de l’injection de produits de contraste.

Catherine Estrampes, CEO et Présidente de GE Healthcare Europe :
« Nous sommes heureux de participer à cette initiative innovante avec le groupe Saint-Joseph, un partenaire majeur de GE Healthcare dans les domaines cardio-vasculaire et oncologique. Avec l’intelligence artificielle, nous avons un rôle majeur à jouer en créant des écosystèmes qui associent les grands groupes, les PME, et les établissements de référence pour faire progresser la recherche et optimiser le parcours de soins. »

Jean-Patrick Lajonchère, Directeur Général de la Fondation Hôpital Paris Saint-Joseph :
« L’originalité de ce projet réside dans la création d’un laboratoire d’évaluation co-piloté par les partenaires qui décideront conjointement du choix des sujets de recherche retenus. Ensemble, ils évalueront la faisabilité et le bénéfice attendu des projets proposés, ouverts à la collaboration d’autres partenaires externes et de start-ups le cas échéant. Les solutions potentiellement générées pourront ainsi être valorisées et déployées au profit des patients. »

Projet #1 : l’intelligence artificielle pour optimiser l’utilisation des blocs opératoires

Aujourd’hui, la performance du bloc opératoire est un sujet critique dans chaque hôpital. Optimiser et fluidifier son fonctionnement nécessite de pouvoir :

  • Fiabiliser sa programmation depuis le service des consultations ou des urgences,
  • Estimer la fin des procédures, au plus juste et de façon la moins perturbante possible pour les opérateurs,
  • Stabiliser et fiabiliser l’occupation des lits,
  • Anticiper la suite de soins.

En utilisant l’intelligence artificielle et en combinant les expertises des équipes de GE Healthcare et de la Fondation St-Joseph, ce projet doit permettre de construire les outils d’analyse et de pilotage pour améliorer l’efficacité et l’utilisation des blocs opératoires, ainsi que la qualité de la prise en charge des patients.
Dans ce premier sujet, l’objectif initial devrait donc valider une démarche démontrant qu’une refonte des logiques de programmation et de planification améliore de façon significative la performance du bloc et le parcours de soin.

Projet #2 : mieux comprendre l’impact des produits de contraste sur les patients grâce aux données fournies par l’imagerie

  • La traçabilité des doses délivrées lors d’examens radiologiques est un critère de qualité et de sécurité des prises en charge, réglementairement imposée tant nationalement qu’au niveau européen pour répondre aux risques d’exposition aux rayonnements ionisants.
  • L’effet à long-terme des produits de contraste injectés est méconnu et offre un champ de recherche important : par la traçabilité à long-terme des informations pour établir les liens entre doses et potentiels effets cumulés.
  • En y associant des informations médicales, démographiques et certaines liées à la qualité de vie et l’expérience patient, collectées via les dispositifs connectés ou applications mobiles, ce deuxième projet a pour ambition l’utilisation des signaux faibles suite à l’injection de produits de contraste associée à la tolérance physiologique du patient, pour en comprendre les effets sur la santé.

GE Healthcare aura la charge de collecter les données et l’hôpital st Joseph évaluera in-situ l’impact des produits.

L’évaluation et le suivi opérationnel des sujets de recherche seront arbitrés au sein du Comité d’Orientation réunissant des membres des deux parties.

L’ambition partagée est à terme de déployer cette méthode à d’autres problématiques de prise en charge.

Lire le communiqué

2019-10-11T11:34:47+02:00
Go to Top