L’hypnose en chirurgie

HPSJ-triangular-shape-to-transparent

L’hypnose permet de maîtriser l’anxiété et l’appréhension liée à l’environnement du bloc opératoire. Elle est également utilisée pour prévenir la douleur liée à certains gestes, en association avec les médicaments habituels. C’est ce que l’on appelle l’hypnosédation.

Elle permet alors de diminuer les doses de médicaments et d’améliorer leur efficacité. L’objectif est l’obtention d’un confort maximal en péri-opératoire.

Nous disposons au sein de notre hôpital d’une équipe de médecins anesthésistes et d’infirmiers anesthésistes ayant reçu une formation supplémentaire en hypnose thérapeutique. Ils sont compétents pour vous accompagner en hypnosédation.

Quand peut-on en bénéficier ?

Les interventions qui peuvent être faites sous anesthésie locale ou locorégionale, les coloscopies et les fibroscopies peuvent être réalisées sous hypnosédation.

Certaines interventions habituellement réalisées sous anesthésie générale peuvent être envisagées sous hypnosédation, après accord du chirurgien et de l’anesthésiste.

La liste des interventions n’est pas exhaustive.

L’hypnose peut également permettre de surmonter une phobie, une appréhension liée au contexte, en complément de l’anesthésie générale.

En pratique :

La consultation d’anesthésie – hypnose

Comme avant toute intervention chirurgicale, vous rencontrez un médecin anesthésiste, chargé d’évaluer votre état de santé en vue de l’anesthésie. Cette consultation d’anesthésie peut être orientée « hypnose» si vous le souhaitez et selon les disponibilités.

D’une durée de 30 à 45 minutes, la consultation d’anesthésie – hypnose vous permet de définir vos objectifs (diminution de l’anxiété, de la douleur, réalisation d’un geste sous hypnosédation) puis d’expérimenter une séance d’hypnose.

Entre la consultation et le jour de l’intervention

Vous pourrez vous servir des conseils donnés en consultation pour vous préparer (auto-hypnose). Vous pourrez également utiliser un enregistrement audio de la séance ou des vidéos accessibles en ligne.

Le jour de l’intervention

Au bloc opératoire, vous retrouvez l’équipe chirurgicale et l’équipe d’anesthésie. Vous êtes installé confortablement, réchauffé, les dispositifs de sécurité sont mis en place, les lumières baissées, de la musique vous est proposée. Comme pour une anesthésie générale, le médecin ou l’infirmier anesthésiste reste en permanence à vos côtés. Nous surveillons la pression artérielle, la fréquence cardiaque, l’oxygénation du sang…

Le médecin anesthésiste ou l’infirmier anesthésiste vous accompagne dans cette promenade mentale à laquelle vous avez réfléchi.

Le chirurgien désinfecte la zone opératoire avec un antiseptique frais, fait une anesthésie locale de la zone à opérer, puis un champ chirurgical vous isole. Vous sentez que l’on vous touche, mais ne ressentez pas de douleur.

Lors d’une coloscopie ou d’une fibroscopie, le gastroentérologue introduit doucement l’endoscope. Vous êtes en permanence informé de l’évolution du geste et la poursuite de l’intervention se fait toujours avec votre accord.

Pour plus d’informations, contactez hynose-bo@ghpsj.fr

decor 2
@2022 Hôpital Paris Saint‑Joseph | Conception : https://givememore.fr
Aller au contenu principal