Qu’est-ce que l’hypnose

Qu’est-ce que l’hypnose2019-09-23T12:04:32+01:00

Plusieurs idées préconçues par rapport à l’hypnose

Dans l’esprit collectif l’hypnose serait :

  • un procédé miraculeux ou magique, entouré de mystère, auquel on peut croire ou ne pas croire : peur et fascination…
  • associée au music-hall = amalgame entre la suggestion de spectacle (directe, autoritaire) et l’hypnose thérapeutique utilisée en Psychothérapie et en Médecine
  • dépendante de la personnalité de l’hypnotiseur vraisemblablement « tout-puissant ». Question autour du pouvoir ou du don ?
  • une méthode de « manipulation » par la suggestion directe. Peur que l’hypnotiseur nous fasse faire ou dire ce que l’on ne souhaite pas…
  • un état de sommeil
  • un état de perte de contrôle de ses pensées, ses actes…

Qu’est ce que l’hypnose ?

L’hypnose est à la fois :

  • Un état modifié de conscience, différent de la veille et du sommeil caractérisé par une dissociation1 psychique et une activation corticale.
  • Une relation2 singulière au praticien qui recouvre des éléments intra-subjectifs et de communication (empathie, confiance, suggestions, stratégies de langage…)

1 Rupture dans l’unité de conscience et la cohésion des perceptions du sujet, qui entraine une réorganisation de son espace psychique et perceptif. Elle permet au patient d’être ici et ailleurs (dans le cabinet de consultation et dans un paysage agréable), maintenant et dans un autre temps (actuellement et dans un souvenir ou dans un futur anticipé) ou de se positionner à la fois comme acteur et spectateur de sa propre expérience (à la fois vivre que sa main se soulève par une suggestion de lévitation et également être observateur de ce phénomène comme s’il ne s’en sentait pas totalement responsable).
2 Lien entre un hypnopraticien et son patient qui inclut toutes les données présentes dans l’ici et maintenant comme l’ensemble des données qui ont permis la construction d’un sujet. La relation possède comme véhicule principal la communication.

Quelques définitions

L’hypnose n’est pas aisée à définir, voici plusieurs propositions :

  • Une définition selon Jean Godin centrée sur le « lâcher prise » : « L’hypnose est un mode de fonctionnement psychologique, dans lequel le sujet, grâce à l’intervention d’une autre personne, parvient à faire abstraction de la réalité environnante, tout en restant en relation avec l’accompagnateur. Ce mode de fonctionnement particulier est privilégié dans la mesure où il fait apparaître des possibilités nouvelles : par exemple, des possibilités supplémentaires d’action de l’esprit sur le corps ou de travail psychologique à un niveau inconscient ».
  • Une définition du Dr Jean-Marc Benhaiem centrée sur la relation et la douleur, « L’hypnose thérapeutique est une expérience relationnelle mettant en jeu des mécanismes physiologiques et psychologiques permettant à l’individu de mieux vivre, d’atténuer ou de supprimer une pathologie douloureuse aiguë ou chronique »
  • Une définition récente : l’hypnose pourrait se définir de la façon suivante «Etat de fonctionnement psychologique par lequel un sujet en relation avec un praticien, expérimente un champ de conscience élargi » (A.Bioy, C.Wood, I.Célestin-Lhopiteau, « L’aide-mémoire d’hypnose », p.7 ; Dunod, 2010)

Quelles sont les caractéristiques de l’état hypnotique ?

Cet état se caractérise par l’apparition d’un certain nombre de modifications le différenciant de l’état de veille habituel :

  • Une sensation de détente mentale et de relaxation
  • Une attention soutenue avec absorption de l’attention
  • Ouverture du champ attentionnel
  • Une diminution de jugement et de la censure
  • Une suspension de l’orientation temporo-spatiale habituelle et du sens de soi
  • Une expérience d’involontarité (impression de réponses automatiques sans effort ni délibération)
  • Augmentation de la suggestibilité

Cet état de conscience de veille se rapproche par certains aspects de l’état de conscience qui précède l’endormissement :

  • Importance de l’imagerie
  • Diminution de l’activité motrice spontanée

Mais, le sujet reste éveillé :

  • Il est capable d’utiliser l’ensemble de ses outils cognitifs dans la communication avec l’hypnotiseur
  • Amplification de l’attention portée à l’imagerie et aux liens entre imaginaire et perceptions sensori-motrices.

L’hypnose thérapeutique se rapproche de certains états de veille que l’on pourrait qualifier d’hypnose ordinaire :

  • Distraction
  • Conduites automatiques
  • Absorption…

Synthèse des principales caractéristiques de l’hypnose

  • C’est un phénomène naturel, un « état modifié de conscience » (EMC) quotidien.
  • L’hypnose dans le soin consiste à utiliser cet EMC à un moment où le patient n’en n’aurait pas eu l’idée.
  • Il n’y a pas besoin d’un EMC « profond » pour obtenir des effets, antalgiques ou autre.
  • L’existence de l’hypnose a été prouvée scientifiquement (imagerie cérébrale).
  • Elle procède par dissociation, obtenue par une induction qui permet de focaliser son attention sur autre chose que sur le symptôme.

L’ensemble de ces éléments expliquent que les suggestions en hypnose sont plus opérantes qu’en état ordinaire de conscience : l’intellectualisation est ici comme mise en veille, ou plutôt ce qui va être au premier plan sont les processus perceptifs et les capacités de symbolisation du sujet.

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis. Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Modifier les réglages
Ok

Avertissement relatif aux cookies

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis.
Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Consulter nos Mentions légales - Politique de Protection des Données

Avertissement relatif aux extensions de tierce partie

Ce site utilise des services de tierce partie, dont des cartes Google Maps et des vidéos Youtube intégrées. Décochez les cases des services que vous ne voulez pas utiliser, et cliquez sur OK pour enregistrer vos réglages. Note : l'enregistrement de ces réglages utilise un cookie valable 30 jours ; pour accéder à nouveau à ces réglages une fois ceux-ci enregistrés, supprimez le cookie lié à ce site et nommé privacy_embeds.