Autres pathologies

Autres pathologies2018-12-07T14:58:01+00:00

L’insuffisance respiratoire chronique

L’insuffisance respiratoire chronique est la conséquence de la diminution de la fonction d’oxygénation du poumon, incapable de capter correctement l’oxygène présent dans l’air.
Elle peut avoir plusieurs origines, mais le plus souvent, il s’agit de l’évolution d’une BPCO sévère. D’autres maladies peuvent également entraîner une insuffisance respiratoire chronique, notamment les déformations thoraciques, certaines séquelles pulmonaires ou pleurales, les fibroses pulmonaires et les maladies neuromusculaires.
La prise en charge passe par la détermination de la gravité de la maladie, la recherche des facteurs aggravants ou associés, notamment cardio-vasculaires et, le cas échéant, l’administration d’oxygène au domicile. Dans certains cas rares, une ventilation au domicile peut être proposée. En cas d’aggravation, un passage par les urgences peut-être nécessaire pour une prise en en charge immédiate ; une hospitalisation dans le service ou en réanimation peut être indiquée.

Embolies Pulmonaires

L’embolie pulmonaire est provoquée par la migration d’un caillot sanguin constitué de manière anormale dans la circulation veineuse d’un membre ou du petit bassin.
Le caillot se détache, suit le courant ascendant de la circulation veineuse puis se bloque au niveau des poumons, dans les artères pulmonaires. Le diagnostic d’embolie pulmonaire nécessite toujours la réalisation d’examens complémentaires, scanner thoracique injecté pour voir les artères pulmonaires (angioscanner) et/ou échographie veineuse des membres inférieurs (parfois supérieurs). Le traitement repose sur les anticoagulants injectables, rapidement relayés par les anticoagulants oraux en l’absence de contre-indication.

Infections respiratoires

Les infections respiratoires sont fréquentes. Les infections des bronches ou « bronchites » ont peu de retentissement chez le sujet sain. Cependant, elles peuvent aggraver ou décompenser une situation respiratoire précaire, et nécessiter une hospitalisation chez les personnes fragiles.
Les pneumonies sont les infections du tissu pulmonaire. Les pneumonies constituent la première cause de mortalité par infection dans les pays développés. Le traitement repose sur l’administration urgente d’antibiotiques, souvent par voie intraveineuse. La prise en charge est basée sur les recommandations des sociétés savantes concernant l’antibiothérapie. Une particularité de notre hôpital est que toute prescription d’antibiotiques est centralisée et discutée avec l’équipe mobile de microbiologie clinique dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire.

Maladies de la plèvre

Les maladies de la plèvre sont constituées par les épanchements gazeux (pneumothorax) ou liquidiens (pleurésies).

  • Le pneumothorax spontané est une affection fréquente chez le sujet jeune. Dans certain cas, l’évacuation de l’air est nécessaire à l’aide d’un drain thoracique. Une hospitalisation de plusieurs jours est alors indiquée, sa durée dépend de la vitesse de régression du pneumothorax
  • Les pleurésies peuvent avoir des causes très diverses. Elles peuvent donc se rencontrer dans des situations très différentes, en rapport avec une maladie aiguë ou une maladie chronique. Dans la majorité des cas, une ponction pleurale est nécessaire afin d’analyser le liquide pour permettre une démarche diagnostique et déterminer la séquence des explorations

Les urgences respiratoires

La plupart des maladies respiratoires peuvent présenter un tableau aigu ou grave constituant une urgence médicale (asthme aigu, pneumonie, embolie pulmonaire, décompensation d’une BPCO, d’une insuffisance respiratoire chronique, pneumothorax, pleurésie…). La prise en charge est organisée dès l’accueil aux Urgences, en lien avec l’équipe de pneumologie et l’équipe de réanimation. L’accès à tous les plateaux technique est possible 24 heures sur 24, en particulier les examens d’imagerie comme les radiographies ou le scanner, les fibroscopies urgentes, les échographies cardiaques et les examens biologiques. La prise en charge est adaptée à chaque cas, et la décision d’hospitaliser est, en règle générale, prise en concertation avec les pneumologues et les réanimateurs.

 

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis. Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Modifier les réglages
Ok

Avertissement relatif aux cookies

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis.
Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Consulter nos Mentions légales - Politique de Protection des Données

Avertissement relatif aux extensions de tierce partie

Ce site utilise des services de tierce partie, dont des cartes Google Maps et des vidéos Youtube intégrées. Décochez les cases des services que vous ne voulez pas utiliser, et cliquez sur OK pour enregistrer vos réglages. Note : l'enregistrement de ces réglages utilise un cookie valable 30 jours ; pour accéder à nouveau à ces réglages une fois ceux-ci enregistrés, supprimez le cookie lié à ce site et nommé privacy_embeds.