window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-64042979-1');

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

Les techniques utilisées

Les techniques utilisées2018-12-07T15:11:29+01:00

Nous utilisons toutes les techniques d’assistance des fonctions vitales disponibles :

  • La respiration artificielle
  • L’assistance hémodynamique, avec des médicaments puissants, et dans certaines circonstances exceptionnelles à l’aide d’une machine de circulation extra-corporelle.
  • L’assistance rénale se fait à l’aide d’une machine d’hémodialyse

Voici un lexique des principaux termes que nous utilisons :

  • Cathéter : tuyau placé dans une grosse veine qui permet d’apporter rapidement et efficacement des médicaments, une perfusion ou la nutrition artificielle.
  • Dialyse : technique qui permet de « nettoyer » le sang du patient, en utilisant une machine, lorsque ses reins fonctionnent mal. Les séances durent 4 à 6 heures. Le nombre de séances dépend de la cause des problèmes rénaux.
  • Intubation : intervention qui permet de placer une sonde dans la trachée d’un patient afin de le relier à une machine de respiration artificielle. L’extubation est l’intervention qui consiste à retirer cette sonde de la trachée.
  • Scope : ordinateur qui surveille en permanence les paramètres vitaux du patient (tension artérielle, rythme cardiaque) et qui alerte le personnel en cas d’anomalie.
  • Sédation : administration de médicaments assurant le sommeil, réduisant les douleurs ou les angoisses et permettant au malade de mieux supporter sa machine de respiration artificielle.
  • Sonde gastrique : tuyau placé dans l’estomac pour en aspirer les sécrétions ou pour nourrir artificiellement le malade.
  • Sonde urinaire : tuyau placé dans la vessie pour recueillir les urines.
  • Ventilateur ou Respirateur : appareil permettant la respiration artificielle. Il permet d’apporter plus d’oxygène au patient si c’est nécessaire.

Bénéfices et risques des techniques de Réanimation

L’assistance des organes qui ne fonctionnent pas est destinée à être transitoire, en attendant que la maladie guérisse. L’assistance peut durer quelques heures à plusieurs semaines.

Les différentes techniques comportent plusieurs inconvénients :

  • le bruit et la perte du sommeil physiologique entraînent des états d’angoisse et d’agitation
  • la position allongée entraîne une perte musculaire et des escarres
  • les matériels que nous utilisons pour relier le patient aux machines peuvent entraîner une infection nosocomiale
  • les médicaments ou les matériels peuvent être responsables d’allergies, occlusion d’un vaisseau, hémorragies…

L’ensemble des effets secondaires aux différentes techniques de Réanimation sont recherchés avec attention. Ils sont analysés régulièrement par notre équipe de façon à en réduire la survenue et le patient en est informé dès que son état de conscience le lui permet.
Nous encourageons les proches des patients à rencontrer l’équipe médicale à intervalle régulier de façon à faire le point sur l’état de santé du patient.

Go to Top