window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-64042979-1');

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

COVID OU PAS, NE RENONCEZ PAS A VOS SOINS.  
CONTACTEZ VOTRE MEDECIN REFERENT.
En savoir plus

Soutenez nos équipes, faites un don

Maladie de Takayasu

Maladie de Takayasu2018-12-07T14:34:10+01:00

Inflammation des parois artérielles qui touche essentiellement l’aorte et ses branches.

La maladie de Takayasu touche principalement les femmes jeunes avant 40 ans. Ce trouble est néanmoins très rare, avec une prédominance dans les populations asiatiques et les causes encore méconnues.
Les symptômes de la maladie de Takayasu sont consécutifs à la réduction du flux sanguins circulant dans les artères atteintes. La maladie de Takayasu évolue par poussées.

Les premiers symptômes ne permettent pas toujours de mettre en évidence la maladie. Il peut s’agir de fièvres, de sueurs nocturnes, de douleurs au niveau des articulations et des muscles ainsi qu’une perte de poids.

D’autres symptômes de la maladie, conséquence directe de l’inflammation des artères, sont plus évocateurs :

  • Pouls faible ou absent au niveau brachial.
  • Fatigabilité d’un bras à l’effort à type de crampe, disparaissant à l’arrêt de l’effort (claudication vasculaire d’une extrémité).
  • Différence de pression artérielle supérieure à 10 mm de mercure entre les 2 bras.
  • Souffle sur un trajet vasculaire (artère sous-clavière, aorte).

Le diagnostic de la maladie de Takayasu est également évoqué par l’examen des artères soit par artériographie, scanner, échographie Doppler.

Le traitement de la maladie s’appuie essentiellement sur la prise de corticoïdes.

N’hésitez pas à nous consulter pour plus de renseignements sur les traitements de la maladie de Takayasu.

Go to Top