Dermatoses

Dermatoses2018-12-07T15:01:47+02:00

Les lésions dermatologiques de l’anus sont nombreuses.

Les symptômes les plus fréquents sont le prurit (démangeaisons), une irritation, un  suintement, un saignement à l’essuyage mais le prurit est le motif principal de consultation.
L’examen doit rechercher une cause dermatologique ou proctologique spécifique. Voici les plus fréquentes :

L’oxyurose

Elle doit être éliminée de principe et traitée au moindre doute. Il s’agit d’une contamination digestive parasitaire par les oxyures. Elle est responsable d’un prurit anal, d’un inconfort digestif voire des douleurs abdominales. La contamination se fait par voie orale et reste fréquente chez les enfants et dans leur entourage.dermite

Les lésions de grattage et la lichénification

Un prurit chronique peut être responsable d’un épaississement des plis de l’anus et de lésions d’excoriation. Un suintement peut en découler. Une irritation à l’essuyage et quelques saignements sur le papier sont fréquents.

Les lésions de diarrhée chronique et/ou d’incontinence

Des micro-ulcérations péri-anales sont possibles du fait de passage fréquent de selles acides. Des douleurs, suintements, irritation et saignements sont fréquents. Les troubles du transit doivent être corrigés  au maximum pour cicatriser les lésions cutanées externes.

L’eczéma de contact

eczemaIl s’agit d’une allergie de contact à un allergène souvent difficile à mettre en évidence. Une enquête doit être menée pour rechercher l’agent en cause (le plus souvent : produits de toilette, applications cutanées, lessive). Le prurit est le principal symptôme.

 

La candidose

candidoseC’est une affection infectieuse très fréquente, survenant surtout chez le jeune enfant ou lorsque le terrain est favorable (obésité, macération, diabète, antibiothérapie, immuno-suppression). Elle se présente le plus souvent comme une zone lisse rouge, suintante et bien délimitée.

La dermatophytose

Il s’agit d’une infection par des dermatophytes. Elle atteint plus souvent le sujet de sexe masculin. Elle peut se transmettre par un contact étroit (rapports sexuels, vêtements partagés, auto contamination à partir d’une mycose des pieds). Il s’agit de zones rouges bien délimitées souvent squameuses en périphérie et initialement unilatérales.

Le psoriasis

psoOn parle de psoriasis inversé au niveau des plis. Il est souvent associé à d’autres lésions, même minimes, sur le reste du corps. Les lésions peuvent se surinfecter avec des agents mycologiques (candidose) ou bactérienne (impétigo).

Le lichen plan

lichen_planC’est une maladie rare. C’est une lésion souvent un peu en relief rouge. La cause de cette maladie reste inconnue et le diagnostic est souvent histologique sur une biopsie. Dans certains cas, la lésion peut être érosive douloureuse et chronique.

Le lichen scléro-atrophique

lichenC’est une maladie purement féminine, survenant généralement après la ménopause et correspondant à une extension de l’atteinte des grandes lèvres. Il s’agit d’un aspect blanc nacré, brillant parfois associé à des excoriations. Le risque est dominé par le risque de transformation tumorale.

 

Ces diverses pathologies dermatologiques relèvent de traitements spécifiques mais, dans tous les cas, il faut essayer de respecter quelques règles d’hygiène locale :

  • éviter la macération et l’irritation pour obtenir une zone bien sèche (et non desséchée), propre et non irritée.
  • laver l’extérieur de la région anale avec de l’eau au cours de la toilette.
  • ne pas utiliser de savon dans la région anale.
  • éviter les traumatismes abrasifs ou un frottement vigoureux et se contenter de tapoter la peau sèche avec une serviette douce ou en utilisant un sèche-cheveux à basse température.
  • il peut être utile d’appliquer un tampon de coton fin directement dans le pli fessier en regard de l’anus au cours de la journée et l’heure du coucher.
  • évitez d’utiliser du papier de toilette et de frotter, et privilégier les lingettes humides.
  • porter des sous-vêtements amples en coton qui limitent la transpiration et la macération, et éviter les strings.

Sur le plan de l’hygiène alimentaire :

  • la régularisation du transit intestinal est nécessaire : les selles trop molles ainsi que la constipation peuvent être à l’origine du prurit, il faut alors maintenir une selle molle et non irritante par une alimentation riche en fibres.
  • d’autres mesures peuvent être entreprises, comme un régime pauvre en irritants ou excitants digestifs.

Elise POMMARET

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis. Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Modifier les réglages
Ok

Avertissement relatif aux cookies

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis.
Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Consulter nos Mentions légales - Politique de Protection des Données

Avertissement relatif aux extensions de tierce partie

Ce site utilise des services de tierce partie, dont des cartes Google Maps et des vidéos Youtube intégrées. Décochez les cases des services que vous ne voulez pas utiliser, et cliquez sur OK pour enregistrer vos réglages. Note : l'enregistrement de ces réglages utilise un cookie valable 30 jours ; pour accéder à nouveau à ces réglages une fois ceux-ci enregistrés, supprimez le cookie lié à ce site et nommé privacy_embeds.