Hémorragie cérébrale

Hémorragie cérébrale2018-12-07T14:42:11+01:00

L’hémorragie cérébrale est un saignement qui survient de façon brutale, par rupture d’un petit vaisseau, réalisant un hématome à l’intérieur même du cerveau.

Dans la plupart des cas, il existe une céphalée violente, parfois accompagnée de vomissements. Les autres symptômes dépendent de la localisation de l’hématome dans le cerveau. Les principaux peuvent être :

  • paralysie d’un côté du corps (hémiplégie),
  • troubles de la sensibilité d’un côté du corps,
  • troubles de la coordination et maladresse des gestes d’un côté du corps,
  • troubles du langage (aphasie),
  • vertiges,
  • troubles de la vision.

Dans tous les cas, l’hémorragie cérébrale nécessite une prise en charge d’urgence.

L’objectif du traitement est centré sur un contrôle strict de la tension artérielle et une surveillance neurologique rapprochée, pour éviter toute complication. Une rééducation est débutée le plus vite possible kinésithérapie, orthophonie. Il arrive que la taille et la localisation de l’hématome intracérébral soient responsables de troubles de la conscience voire d’un coma.
Une prise en charge en réanimation peut alors être nécessaire. Exceptionnellement, il peut s’avérer nécessaire d’opérer l’hématome pour l’évacuer.

La cause la plus fréquente de l’hémorragie cérébrale est une hausse brutale de la tension artérielle, en général lorsqu’on est porteur d’une hypertension artérielle chronique. Cette complication grave est l’une des raisons pour laquelle un suivi régulier et un contrôle de la tension artérielle est nécessaire chez toute personne hypertendue. Plus rarement, une hémorragie cérébrale peut révéler une malformation des vaisseaux (artères et/ou veines) du cerveau.

Le pronostic de l’hémorragie cérébrale dépendra de la taille de l’hématome, de l’âge du patient et de son état général antérieur. Passée la phase aiguë, une rééducation doit se poursuivre, souvent de manière prolongée.

Hématome intracérébral visible au scanner

Rupture artérielle, à l’origine d’un hématome intracérébral

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis. Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Modifier les réglages
Ok

Avertissement relatif aux cookies

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis.
Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.
Consulter nos Mentions légales - Politique de Protection des Données

Avertissement relatif aux extensions de tierce partie

Ce site utilise des services de tierce partie, dont des cartes Google Maps et des vidéos Youtube intégrées. Décochez les cases des services que vous ne voulez pas utiliser, et cliquez sur OK pour enregistrer vos réglages. Note : l'enregistrement de ces réglages utilise un cookie valable 30 jours ; pour accéder à nouveau à ces réglages une fois ceux-ci enregistrés, supprimez le cookie lié à ce site et nommé privacy_embeds.