Infections du système nerveux

Infections du système nerveux2018-12-07T14:37:41+01:00

Méningites aiguës infectieuses

Il s’agit d’une infection des méninges, c’est-à-dire des enveloppes du cerveau. Elle se manifeste généralement par une fièvre, des céphalées, une raideur de la nuque, une gêne à la lumière et une nécessité de rester allongé ; parfois les symptômes s’accompagnent de nausées et de vomissements.
Des signes de gravité peuvent s’ajouter : trouble de la vigilance, crises d’épilepsie, ou encore des tâches sur la peau (purpura).

Devant toute suspicion de méningite, il faut être hospitalisé d’urgence, pour être surveillé et pour la réalisation d’une ponction lombaire, seul examen capable d’affirmer le diagnostic. Dans certains cas, un isolement du malade sera mis en place s’il existe une suspicion de méningite à méningocoque car ce type de méningite est très contagieux.

On distingue :

  • Les méningites bactériennes qui nécessitent un traitement antibiotique d’urgence. Les bactéries en cause peuvent être le méningocoque, le pneumocoque, la listeria…
  • Les méningites virales, souvent moins dangereuses, qui compliquent souvent une infection virale banale (rhino-pharyngite, bronchite…)

Dans certains cas, l’infection touche à la fois les méninges et les racines des nerfs qui partent de la moelle épinière pour rejoindre les membres ou la tête. On parle alors de méningo-radiculite. Ce tableau est rencontré dans certaines infections virales et au cours de la maladie de Lyme.

Encéphalites infectieuses

Il s’agit d’une infection du cerveau qui se manifeste par une fièvre et des signes d’atteinte localisée de certaines régions du cerveau (là où se développe l’infection). La présentation clinique est plus grave que celle de la méningite car elle associe des troubles de la vigilance (parfois sous forme d’une agitation confuse, parfois sous forme de somnolence voire de coma), des céphalées et des crises d’épilepsie. Ces signes témoignent de l’irritation du cerveau par l’infection.

Devant toute suspicion d’encéphalite infectieuse, il faut être hospitalisé d’urgence, pour être surveillé et pour la réalisation d’une imagerie cérébrale (scanner/IRM) et d’une ponction lombaire. Un traitement antibiotique ou antiviral par perfusions est débuté au plus vite.
La méningo-encéphalite herpétique est l’une des causes les plus fréquentes et elle s’avère particulièrement grave.

Abcès du cerveau

Beaucoup plus rare que les méningites, cette infection par une bactérie correspond au développement d’une collection de pus à l’intérieur du cerveau. Elle se manifeste par des céphalées, des crises d’épilepsie ou encore un déficit neurologique qui dépend de la localisation exacte de l’abcès dans le cerveau.

Trois circonstances favorisent son apparition :

  • une infection ORL non traitée (otite, sinusite,etc…),
  • un traumatisme crânien avec fracture d’un sinus ou persistance d’un corps étranger,
  • développement d’un abcès à distance du cerveau (poumon, cœur), l’infection se propageant par le sang jusqu’au cerveau.

Le traitement repose sur des antibiotiques en perfusion dans tous les cas, parfois sur un geste chirurgical pour évacuer le pus.

 

Go to Top